Vous êtes ici : Accueil  / Actualités

Communiqu du Rseau France-Colombie Solidarits



Bonjour toutes et tous !

A loccasion de la remise du prix Nobel de la Paix au prsident Juan Manuel Santos samedi 10 dcembre, le Rseau France Colombie Solidarits, dont lEcole de la Paix fait partie, a publi un communiqu de presse.

Communiqu de presse. Paris, le 8 dcembre 2016.

Colombie La remise du prix Nobel de la paix doit consacrer lapplication effective de laccord de paix.

Le prsident colombien Juan Manuel Santos recevra ce samedi 10 dcembre 2016 le prix Nobel de la paix pour ses efforts dtermins qui ont abouti la ratification du nouvel accord de paix le 1er dcembre.
Selon le Rseau France-Colombie Solidarits (RFCS), les mesures prvues par laccord pour protger la participation citoyenne et dmanteler lensemble des organisations criminelles, notamment paramilitaires, doivent tre mises en place prioritairement. En outre, les modifications apportes quant la dure dexercice du Tribunal de paix ne devront en aucun cas porter prjudice aux victimes du conflit.

La priorit est de faire en sorte que soient adopts trs rapidement les lois et dcrets qui permettront la mise en place de tous les points prvus par l’accord de paix. explique Anne Boucher, responsable des programmes Amriques lACAT.

Bien que le nouvel accord conserve lesprit et la structure de la premire mouture rejete par rfrendum le 2 octobre, certaines modifications inquitent le RFCS et devront faire lobjet dune vigilance accrue au cours des prochains mois :
- Le nouvel accord ne sera finalement pas inscrit dans la Constitution. Laccord sera beaucoup plus vulnrable car uniquement protg par un article transitoire, valide pour trois mandats (12 ans), rappelant lobligation dappliquer l’accord de bonne foi.
- Le Tribunal de paix, prvu dans le cadre de la Juridiction spciale pour la Paix, sera compos de magistrats exclusivement colombiens. Il aura une dure de fonctionnement limite 10 ans (prorogeable 5 ans), et les preuves lies aux enqutes pour crimes de guerre et crimes contre lhumanit ne pourront tre apportes quau cours des 2 premires annes (prorogeable 1 an). Ces dlais raccourcis paraissent trs courts l’gard des 52 ans du conflit, des 267000 morts, 46000 disparus, 30000 otages et des milliers de torturs et victimes de violences sexuelles. Enfin, il est inquitant de constater que, selon le nouvel accord, la responsabilit des suprieurs hirarchiques ne serait plus prise en compte.

267000 morts, 46000 disparus, 30000 otages, mais seulement deux ans pour apporter des preuves de violations graves des droits humains.

Selon Jean-Philippe Echassoux, coordinateur du RFCS : Pour que la paix soit complte, le gouvernement colombien devra rapidement reprendre les ngociations publiques avec lautre gurilla, l’Arme de Libration Nationale ELN-, et dmanteler les structures paramilitaires souponnes d’tre responsables de multiples agressions contre la socit civile ces derniers mois. 81 attaques violentes (assassinats, menaces, attentats, vols et harclements) ont t recenses depuis le cessez-le-feu bilatral prononc le 26 aot 2016. Le bureau du Haut-Commissariat de lONU pour les droits de l’homme en Colombie dnombrait 35 attentats et 52 homicides de dfenseurs des droits humains au 30 novembre 2016. Cette nouvelle vague dattaques est extrmement proccupante et remet en cause la ralisation dune paix sociale si ceux qui sexpriment pour la dfense de leurs droits sont rduits au silence.

lissue de la remise du prix Nobel de la paix, les autorits colombiennes doivent :
- divulguer les rsultats de la Commission de haut niveau d’investigation du ministre de l’Intrieur colombien l’gard de l’augmentation des assassinats des dfenseurs des droits humains et assurer une protection renforce des dirigeants communautaires ;
- mettre en place immdiatement le point 3.4 de l’accord de paix qui prvoit la cration de la Commission nationale de garanties de scurit et l’Unit spciale du Parquet pour faire la lumire sur les exactions perptres par les structures paramilitaires et les dmanteler ;
- demander ouvrir les comptences des observateurs internationaux non-arms de l’ONU (Rsolution 2261 du Conseil de Scurit) de la surveillance du dpt des armes par les FARC-EP au suivi des violations des droits humains par tous les acteurs arms illgaux dans les territoires ;
- lancer rapidement les ngociations publiques pour l’laboration d’un accord de paix avec lELN.

Les ONG membres du Rseau France Colombie solidarits (RFCS) sont : Action des chrtiens pour l’abolition de la torture ACAT, Agir Ensemble pour les droits de l’homme AEDH, Amnesty International France AIF, Comit catholique contre la faim et pour le dveloppement Terre solidaire CCFD-TS, cole de la paix EdP, Entre Todos France ETF, Mcon Solidarit Colombie MSC, PBI France, Secours catholique - Caritas France SC-CF, Travailler ensemble jeunes et engags TEJE, Terre des Hommes France TdHF, Solidarit Laque SL.

Le RFCS a publi un rapport en aot 2016 qui dcrypte les lments principaux et les enjeux des ngociations de paix pour une application effective des accords.