Vous êtes ici : Accueil  / Actualités

L’Ecole de la Paix a effectué la seance 5 de la formation à la MFR de Crolles



Le 1er juin, l’équipe de l’Ecole de la Paix, chargée de la formation à la MFR de Crolles, a réalisé sa cinquième et avant dernière séance avec les jeunes de la MFR. Axée sur la compréhension du conflit armé en Colombie et l’approche des acteurs centraux du conflit, la session 5 a permis aux élèves d’élargir leurs connaissances concernant le contexte complexe de la violence en Colombie. Toujours fondée sur la déconstruction des préjugés et l’ouverture à l’interculturalité, l’approche du conflit permet aussi progressivement d’appréhender la notion de paix.

Pour comprendre la réalité colombienne actuelle, il est primordial d’appréhender l’histoire du conflit et ses enjeux. Pour ce faire, les élèves de la MFR ont formé des sous-groupes. Chaque groupe, accompagné d’un intervenant, traitait l’un des protagonistes du conflit. Certains ont abordé les groupes paramilitaires, d’autres les narcotrafiquants, d’autres encore les guérillas et un dernier traitait des entreprises. L’État, entité centrale dans le conflit et lié à tous les autres acteurs, a donc été abordé de façon transversale au sein des groupes. Les intervenants ont échangé avec les élèves sur l’histoire, le rôle des belligérants et l’impact de leurs actions.

Puisque chacun des groupes abordait un acteur particulier, une restitution orale au reste du groupe était nécessaire. En guise de retour donc, les élèves ont répondu aux questions « Qui sommes-nous ? » ; « Que voulons-nous ? » ; « Quel est l’impact de nos actions ? ». C’est donc leur vision et connaissances nouvelles qui ont été partagées avec le reste de la classe pour que tous aient conscience et prennent connaissance des autres acteurs et enjeux du conflit.

Le deuxième temps de la session s’est axé sur le questionnement de soi, de ses préjugés et la compréhension de l’autre. Après avoir assimilé de nouvelles connaissances de la Colombie, les élèves de la MFR ont échangé par Skype avec les jeunes de Zapatoca afin de revenir sur les préjugés de chacun. Les Colombiens ont présenté leur vision de la Colombie en montrant des photos de leurs villes, du climat, de plats typiques… Puis les jeunes Français ont répondu à leur tour aux préjugés qu’avaient exprimés les jeunes colombiens envers la France. Ils ont repris différents points de vue concernant la gastronomie ou bien l’hygiène en France, donnant leurs visions des choses.

Aborder l’histoire et la réalité colombienne a offert un regard plus large et plus construit aux jeunes de la MFR qui apprennent à défaire et surpasser leurs préjugés. Travailler en petits groupes a conféré plus de liberté et de confiance pour intervenir et échanger sur le contexte complexe du conflit. Cette approche perpétue le travail de déconstruction des préjugés, d’éducation à la citoyenneté et à la solidarité tout en introduisant la séance 6 qui débutera sur la notion de paix dans le contexte colombien.